La chapelle "Notre Dame de la Galline"

 

DSC 0782

Peu de gens connaissent la très vieille  tradition, selon laquelle ce lieu de culte remonterait au Ier siècle de notre ère. Ce serait saint Lazare en personne (l'homme ressuscité par Jésus-Christ), qui après avoir traversé la Méditerranée et accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer, se serait rendu à Marseille et aurait fait halte à la Nerthe. Il aurait alors fondé une première chapelle, en ce lieu-même. Saint Lazare devint peut-être le premier évêque de Marseille.


L'antique chapelle aurait été ruinée à l'époque des Sarrazins. Elle fut néanmoins rebâtie au XIème siècle ; sa consécration fut faite le 3 mars 1042, par l'évêque de Marseille Pons II. Elle devint alors l'église paroissiale de la Nerthe. Vers le XIVème siècle, elle devint même un prieuré, et l'existence d'une charge de prieur se perpétua jusqu'en 1789.


         L'appellation "Notre-Dame-de-la-Galline" s'explique par l'émouvante statue de Vierge romane en bois qu'elle contient, et qui date du XVème siècle. Assis sur les genoux de Marie, l'Enfant Jésus tient à la main une petite poule (gallina, en latin). Cette statue était portée en procession lors d'un pèlerinage traditionnel, au cours duquel on priait Marie pour que la pluie tombe. Ce pèlerinage connut un immense succès. Ainsi, en 1940, il rassembla près de 4000 personnes ! Il est encore pratiqué de nos jours, et a lieu chaque 8 septembre, jour de la Nativité de la Vierge.


         La partie la plus ancienne de la chapelle est à plan carré, coiffée par une jolie voûte en croisée d'ogives. Elle fut agrandie au XVIIIème siècle. En fouillant son sous-sol en 1980, on trouva une salle souterraine, contenant un ossuaire et un sarcophage, appartenant à l'ancien cimetière de la Nerthe.